Présentation


C’est une rencontre entre l’artistique et le documentaire, une nouvelle écriture. Une volonté de présenter la danse orientale d’une manière différente, à contre courant des préjugés de la « danseuse du ventre ».

Révéler les autres points de vue grâce à la photographie.

Voile, melaya, sagattes … C’est l’univers de la danse orientale qui tapisse l’arrière-plan des photos, mais c’est aussi et surtout une manière détournée de les utiliser et de matérialiser la contrainte.

C’est un véritable questionnement sur les codes de cette danse riche d’histoire et de paradoxes. C’est assister à l’éveil, la découverte du corps de la danseuse. Entrer dans son intimité, découvrir son monde. Rendre visible ce que l’œil a oublié, du corps, des parties du corps et petit à petit s’axer sur le prise de conscience du mouvement dans la danse.

Cette approche contemporaine de la danse orientale est une manière de montrer cette pratique artistique avec un regard nouveau. Dans une société où la place de la femme est en perpétuelle évolution ou « désévolution ».

C’est aussi personnifier les contraintes sociétales et obstacles que peuvent rencontrer ces femmes danseuses. Un questionnement sur les limites et acceptation de cette danse, sur cet art ancestral qui n’a pourtant aucune histoire écrite ni définie.